À propos…

Le cabinet est ouvert pendant les vacances de février

L’expertise en neuropsychologie cognitive permet d’étendre la compétence de l’orthoptiste à l’évaluation des aspects perceptifs et cognitifs de la vision, afin de proposer une évaluation et une prise en charge particulièrement adaptée aux troubles des apprentissages.

Le bilan neurovisuel est habituellement réalisé en deux, rarement trois, rendez-vous d’une heure chacun :

  • Le premier rendez-vous permet de faire connaissance avec les difficultés à évaluer (15mn), d’initier un premier examen de la vision (35mn) suivi d’une courte restitution (10mn).
  • Le deuxième rendez-vous est adapté en fonction des résultats du premier examen; il peut être différé lorsque l’on découvre l’importance d’une correction lunette et que l’on doit attendre.
  • Un troisième rendez-vous peut exceptionnellement être proposé, en particulier lorsqu’un enregistrement oculométrique est intéressant.

Vous devez avoir une prescription d’un médecin (ophtalmologue, pédiatre, médecin traitant…) précisant « Bilan orthoptique neurovisuel » pour bénéficier d’une prise en charge par votre sécurité sociale et votre mutuelle. La part des honoraires relevant de l’expertise en neuropsychologie cognitive n’est pas prise en charge (18€ par rendez-vous de bilan, pas de majoration pour les séances de rééducation lorsqu’elles sont nécessaires)

Pour le premier rendez-vous, pensez à apporter : les bilans dont vous disposez (orthophonique, psychologique, WISC, psychomot…), les lunettes de l’enfant s’il ne les porte pas tout le temps (si possible avec les valeurs des verres correspondantes), la prescription du bilan, la carte Vitale et la carte de mutuelle.


Vous devez avoir une prescription d’un médecin (ophtalmologue, pédiatre, médecin traitant…) précisant « Bilan orthoptique neurovisuel » pour bénéficier de la prise en charge du bilan orthoptique par votre sécurité sociale et votre mutuelle. La part des honoraires relevant de l’expertise en neuropsychologie cognitive n’est pas prise en charge.