Frédéric Maillet

Orthoptiste Conventionné
Toulouse

DU Troubles des Apprentissages
Master 1 Psychologie Cognitive

Outils pour utilisateurs

Outils du site


faq:generalites

Des informations de base, un peu en vrac, toujours sous l'angle de la vision dans cette Foire Aux Questions. Vous pouvez, via le formulaire contact, poser vos propres questions qui finiront par apparaître ici.

L'enfant et les écrans

Il existe aujourd'hui beaucoup d'études qui mettent en évidence un impact souvent négatif, parfois positif, sur la qualité du développement, du langage et des apprentissages :

  • 20% de mots en moins prononcés par des enfants jouant avec des jeux électroniques, comparés à des jeux traditionnels (février 2016)

La question du temps passé, tous écrans confondus, est donc une question pertinente.

Une idée du temps passé ?

Oui, en 2010, une étude américaine auprès de 2000 enfants et adolescents rapporte chez les 8-10 ans près de 8h par jour, tous les jours, d'utilisation de médias de loisirs. Avec ~1h d'écoute de musique et 1/2 heure de lecture papier, il reste quelques 6h de consommation quotidienne d'écrans divers (téléphone, ordi, télé, console de jeux…). Anecdotiquement, on remarquera que, pour les devoirs, le temps moyen d'utilisation de l'ordi se limite très raisonnablement à 16 minutes par jour…
Ces chiffres explosent chez les 11-14 ans, et restent ensuite stable chez les 15-18 ans, avec quelques 11h d'exposition quotidienne aux différents médias de loisirs. Après le sommeil, c'est devenu l'activité dominante des enfants, plus importante que le temps scolaire. 71% rapportent avoir une télé dans leur chambre, près de 40% un ordinateur.

Et en France ?

Je ne connais pas d'étude similaire, mais rien ne permet de penser que, cinq ans plus tard, l'explosion des tablettes aidant, les choses soient très différentes chez nous.

Des recommandations ?

En 2013, la très sérieuse revue Pediatrics s'alarmait de ces chiffres et des conséquences sur le développement des enfants en suggérant aux praticiens de sensibiliser les parents à l'absence d'exposition avant 2 ans et à une utilisation contrôlée des différents médias ensuite, limitée à 1 à 2h par jour. Et pas de télé dans les chambres. Plus récemment (oct. 2015), l'American Academy of Pediatrics invite les parents eux-mêmes à servir de modèle d'utilisation raisonné des médias, mais sans préciser de limites. Dans une tribune du Monde (sept. 2015), un collectif de pédiatres/psychologues, orthophonistes, psychomotriciens et enseignants tire la sonnette d'alarme quant à l'utilisation incontrôlée des tablettes chez les enfants.

Impact sur le sommeil

L'excès de luminosité, en particulier dans les longueurs d'onde bleutées, a un effet néfaste sur la production de mélatonine, l'hormone du sommeil. Une étude très récente (2015) auprès d'adolescents de 15 à 17 ans montre qu'une à deux heures d'exposition aux écrans diminue la production de mélatonine d'environ 23% à 38% respectivement.
Si le mieux est certainement d'éviter les écrans en soirée, on peut installer sur son ordinateur un petit utilitaire comme f.lux qui ajuste automatiquement la température de couleur de l'écran au cours de la journée pour minimiser l'impact sur les rythmes circadiens. Des études montrent en effet le bénéfice sur la production de mélatonine d'une limitation de l'exposition en soirée à la lumière bleue.
C'est aussi valable pour les adultes…

faq/generalites.txt · Dernière modification: 2016/11/21 21:32 (modification externe)